http://www.olyon.fr/media/galeria/99/3/2/0/6/n_b_gomis_bafetimbi_gomis-406023.jpg Une offre de Fenerbahçe de 13 millions d'euros aurait été transmise aux dirigents lyonnais, selon "l'équipe" afin de laisser partir la panthère (surnom donné à Goms en référence à ses celebrations de but).

Les Gones pourraient récuperer des liquidités dans ce marché bien terne, et ainsi passer à l'action. Ils se sépareraient aussi d'un gros salaire: le quatrième du club.

 

Dans le viseur, toujours les mêmes joueurs reviennent: le niçois Loïc Remy, et le toulousain André-Pierre Gignac.

Pour le niçois, ça semble plutôt compliqué. En effet, après les derniers mercatos, où il avait failli revenir plusieurs fois dans son club formateur, il ne semblerait plus très chaud.

En ce qui concerne le cas Gignac, le problème serait plutot d'ordre financier: le president Sadran ne laissera partir son international que pour une offre égale à 15 millions d'euros, là où les lyonnais vont en proposer 10 millions. Si l'offre était acceptée, l'opération devrait vite se conclure, le joueur étant désireux de rejoindre les rangs lyonnais.

 

Ces opérations ne se feront qu'en cas de départ de Bafetimbi Gomis, qui pour l'instant n'est pas decidé à quitter la capitales des Gaules pour rejoindre la Turquie.

 

Quentin N.

Retour à l'accueil