Peu en réussite actuellement malgré un début de saison tonitruant, Javier Pastore pourrait bien être l'élément clé du gros match qui s'annonce ce soir. En effet, si le génie argentin retrouve son sens du dribble et de la passe qui faisait briller son équipe en début de saison, le match sera compliqué pour l'Olympique de Marseille.

 

Un contre-coup physique?

Arrivé dans son club début août du fait de vacances prolongés suite à la Copa America, l'Argentin a eu une préparation tronquée. En effet, prévue en compétition début septembre, l'argentin a finalement entamé sa saison le 21 août face à Valenciennes, soit près de deux semaines avant la date prévue. A cela s'ajoute l'enchaînement des matchs, pour lesquels el flaco est titulaire à la quasi-intégralité de ces match, et les déplacement avec son équipe nationale éreintants ("A chaque convocation, je fais treize heures d’avion pour aller en Argentine et la même chose au retour. En plus, il y a les déplacements en Amérique du Sud, en Colombie, au Venezuela et les attentes à l’aéroport… Tout ça, ça fatigue"). Il est donc légitime pour ce joueur d'avoir besoin d'un peu de repos.

"Les grands matchs me réussissent"

Mais voilà, Pastore a eu le temps cette semaine complète pour se reposer et se préparer à ce match, qu'il attend impatiamment: "J’aime ces rencontres. C’est dans ce type d’ambiance que je donne le meilleur de moi-même. J’ai l’expérience des gros matchs". Il a d'ailleurs prouvé qu'il savait se sublimer dans les gros matchs comme en témoigne son formidable but face l'OL. Il faudra certainement qu'il réitére une telle prestation face à une défense de l'OM qui s'annonce regroupée et évoluant en contres. En compagnie de Ménez  et Nene, il semble être le seul joueur côté parisien à pouvoir faire basculer la rencontre.

Réponse ce soir peu avant 23h!!

Retour à l'accueil